vendredi 6 novembre 2015

De la bétise, de la loose et de la solidarité dans une même journée

De la bêtise quand tu découvres que la voiture, que ton père t'a prêtée, a subi une tentative de vol dans la nuit, tentative qui, de toute façon, était vouée à l'échec. N'empêche, bris de glace, tableau de bord arraché et démarreur scié. Super à 8h30 quand tu pars pour l'école, pour la MAM puis pour ton taf. Super, super quand, en plus, il pleut.

De la loose quand t'as passé ta journée à déposer tes nains à pieds sous la flotte, poser un jour de congé, qui t'a servi à récupérer ton camion en ville, aller chercher ton père, le déposer au commissariat et gérer le départ de la voiture et de ton père avec, et que pour finir, ton camion tombe en panne en pleine rue, le coffre plein de courses, alors que t'as même pas encore réussi à récupérer tes nains. Donc la loose de se retaper le chemin inverse du matin, toujours sous la flotte, avec tes yaourts et tes steaks suspendus à la poussette.

De la solidarité, quand au moment de la panne, tu paniques au milieu de la rue, en sens unique, avec un transporteur dont le moteur vient de s'éteindre, qui n'a donc plus de freins, sauf le frein à main, ni de direction assistée, sauf à utiliser les muscles de tes bras pour tourner un peu les roues, donc de la solidarité quand une famille sort de chez elle pour bloquer la route, histoire que tu puisse faire ton créneau - au frein à main dans une pente et toujours sans moteur! - et que des passants poussent le transporteur pour qu'il rentre bien dans le créneau - toujours dans la pente - sans dépasser sur la route et sans écraser tes sauveurs. De la solidarité aussi, quand sur le chemin des aller - retour, une maman te propose de te raccompagner pour récupérer tes courses et que l'assistante maternelle te propose de passer chez toi te déposer ton sac à main que tu as oublié sur place. Voui.

N'empêche, des comme ça, pas tous les jours merci bien.

y'a plus qu'à espérer que ce ne soit pas la courroie de distribution...

11 commentaires:

Bellzouzou a dit…

une horreur, une journée pareille, ma pauvre.

agdel a dit…

Ouh là, ça fait beaucoup pour une seule journée !
Je compatis pour le créneau, la semaine dernière, j'ai dû manœuvrer le break sans frein ni direction assistée, avec ma famille qui poussait, j'en ai eu mal aux bras pendant 3 jours !
J'espère que ce sera aussi bénin que pour nous (la batterie à changer)

Daphnénuphar a dit…

@ bellzouzou : terrible...j'ai compté, j'ai fait 10 bornes à pied!

@agdel : on va avoir moins de chance je pense... apparemment, c'est bien la courroie

dodazel a dit…

Je ne dis rien hein. Parce que là c'est trop. Enfin vive la solidarité rt et courage !!!!!!!!
Plein d'embrassades a vous cinq

Margot a dit…

Oh là là quel stress ! J'espère que le week-end s'est bien passé.
Plein de pensées positives pour la semaine à venir.

virginie a dit…

RIP le transporteur... ça fait beaucoup, j'en conviens... après la pluie...?!

Bismarck a dit…

Ah ben quand ça veut pas...
Je me suis toujours demandée comment je ferais, si ma voiture avec son fantastique frein à main électronique tombait en panne au milieu de la chaussée, vu que, si le moteur est à l'arrêt, le frein à main est bloqué... Je préfère ne pas avoir à faire ce genre d'expérience.

Anne a dit…

Bon sang!!! La misère!!!
Heureusement un peu de solidarité existe pour ne pas s'effondrer complètement...

agdel a dit…

Ah, flûte ! Bon, on change notre courroie lundi prochain, je penserai à toi, ça me pèsera moins de remplir un gros chèque…
Bon courage pour les jours à venir sans voiture !

Agnès a dit…

Zut alors la courroie ! ça va coûter un bras cette histoire… Je suis en stage depuis lundi, faut qu'on s'appelle. Bises

Daphnénuphar a dit…

@ dodazel : la méga loose...

@ margot : pour l'instant, on fait l'autruche. On a loué une voiture...

@ virginie : vient... la pluie?!?

@ bismarck : bah maintenant, je sais : je gère ce genre de creneau !

@ anne : oui, ça a sauvé ma journée !

@ agdel : le pire, c'est qu'on l'a changé il y a peu... on va voir ce que dit le garage... mais j'ai pas envie de me battre !

@ agnès : oui, c'est la mer*e... bise